Get Adobe Flash player
             

La vague belge 89-92

SOBEPS-livres-ovniTout le monde a déjà au moins entendu parler de la fameuse "vague belge" qui déferla sur la Belgique de 89 à 91, à moins peut-être d'habiter chez les Papous depuis cinquante ans. Depuis, il n'y pas un site ufologique digne de ce nom qui n'évoque cet événement retentissant, pas un seul chercheur sérieux qui n'y fasse référence et, bien sûr, pas une discussion de salon qui ne l'évoque. Mais fort est de constater également qu'en dehors de l'excellent livre de la SOBEPS, composé de deux tomes, le "VOB" comme on le nomme dans le jargon ufologique (Vague belge d'OVNI sur la Belgique), beaucoup d'informations sont tronquées ou déformées, la SOBEPS elle-même a fortement été décriée après coup, certaines choses ont complètement été passées sous silence ou ne sont accessibles au public que très indirectement, certains points même - pourtant assez flagrants - n'apparaissent nulle part, sauf dans le site du CERPI.  C'est parfois pour cela que le CERPI ne connaît pas que des amis.  Le fait de dire la vérité ne plaît pas toujours à tout le monde.  Mais tout le monde n'a pas toujours le courage de dire les choses en face et beaucoup préfèrent se montrer hypocrites, donner des coups bas par traîtrise, ce qui - à ce moment là - dénote bien leur mentalité et leur honnêteté...

Nous n'avons pas voulu nous contenter de vous présenter une énième fois cette affaire déjà tant ressassée, que beaucoup croient connaître. Nous ne la présentons ici que dans ses grandes lignes, afin de donner une idée de l'importance de ce que fut la fameuse vague belge d'OVNI. Ce texte, qui pourrait être disponible dans des centaines d'autres sites, pourrait être lu transversalement, simplement dans une optique d'instruction générale, à l'attention des plus jeunes générations qui n'en ont forcément pas eu connaissance, mais il sera parsemé de liens vers des rectifications importantes, des précisions dignes d'intérêt, des débuts de pistes parfois troublants, voire des théories peut-être pas si farfelues qu'elles ne paraissent de prime abord.
Toutefois, parce que rien n'est définitif et que certaines enquêtes sont encore en cours à l'heure actuelle, que certains points sont parfois assez sensibles et font référence à d'autres sujets plus pointus, nous avons placé ces connaissances complémentaires, souvent primordiales, dans notre zone privée, réservée aux membres et correspondants du CERPI. Nos membres et correspondants y trouveront des informations qui valent leur pesant d'or, certaines étant des exclusivités du CERPI.

Une vague d'OVNI dans laquelle il ne peut être question de traiter les témoins d'affabulateurs ou d'alcooliques, beaucoup plus étendue et profonde qu'il n'y paraît.

Tout le monde s'entend pour dire que la vague belge a débuté en novembre 1989, le 29 plus exactement et dans la région d'Eupen. Pour ce qui est de la fin, les choses se compliquent. La densité des observations est telle qu'il s'agit incontestablement d'un événement mémorable à lui tout seul (143 le "premier jour"). Mais ce qui l'est peut-être encore plus, c'est que les choses vont continuer, ce n'est qu'un début et au total on arrivera facilement aux 1500 observations, voire plus. Pourquoi cette incertitude dans les chiffres?

Très vite, un fait remarquable va émerger de la vague belge: les personnes qui étaient aux premières loges sont dignes de foi! C'est mieux que cela: des gendarmes sont eux-mêmes les témoins privilégiés des observations. C'est aussi le cas pour des haut gradés de l'armée belge. Les observations touchent toute la Belgique avec une prédominance pour la Wallonie. Les témoignages concordent et font preuve d'une grande cohérence malgré que les témoins n'habitent pas la même région et ne se connaissent pas.

Très rapidement, la SOBEPS (La société belge pour l'étude des phénomènes spatiaux) qui n'avait presque plus rien à se mettre sous la dent et était sur le point d'entrer en léthargie faute d'OVNI, va être débordée, sollicitée de toutes parts. Ses enquêteurs allaient être mis à contribution bien au-delà des espérances les plus folles. En un clin d'œil, les médias allaient se déchaîner: "que se passait-il donc dans le ciel de Belgique?", avions-nous droit à un remake - jusque là pacifique, de la guerre des mondes?

Par ailleurs, l'Armée belge allait même intervenir en joignant ses efforts à la SOBEPS et des observations radar allaient aussi être effectuées. On irait même plus loin encore en faisant décoller des F-16 dans le but d'intercepter les engins en question.

Une photo au moins, celle de l'OVNI de Petit-Rechain, fera le tour du monde et il ne pourra jamais être possible de démontrer qu'il s'agit d'un "fake". Jusqu'au jour où...

Les engins qui apparaissent ainsi devant des gens le plus souvent médusés, se présentent comme des plates-formes triangulaires de grande taille. Un gendarme les décrira comme "énormes" et il le répétera trois fois. Voulant donner des indications plus parlantes, mais ayant des difficultés à trouver ses mots, il dira "comme une maison". D'autres parleront d'engins gros comme deux maisons jumelées. Il fera aussi des dessins sur lesquels on aperçoit une base très large, estimée à 25m. A chaque pointe du triangle, on trouve un phare lumineux, souvent assez puissant, voire très puissant et au milieu de l'engin on remarque un feu clignotant rouge.
C'est la description classique.

Il est absolument incontestable que la SOBEPS ait réalisé un travail remarquable dans le cadre de cette gigantesque série d'observations et il est très dommage que l'on ait tant décrié cette société belge après coup.

Par contre, des hypothèses, nombreuses, ont été formulées, telles que

Voyons aussi certains rapports de la gendarmerie française

D'autre part, il est certain que, à bien plus d'une reprise, beaucoup de choses pourtant très intéressantes ont été occultées, notamment pas les médias. Ce qu'il ne faudrait pas confondre avec la confidentialité qui est respectée scrupuleusement par le CERPI dans le cadre d'enquêtes encore en cours.

Le CERPI est un groupement belge, situé en Belgique.  Certains de nos éléments ont été impliqués dans la vague belge d'OVNI.  Nous sommes, aujourd'hui encore, en contact étroit avec d'anciens de la SOBEPS.  En dehors de ces derniers, nous nous estimons les mieux placés pour parler de l'événement et réaliser nos enquêtes, avec tout le recul voulu.  En cliquant sur les liens présents dans cette page, vous obtiendrez presque à coup sûr des informations qui ne figurent nulle part ailleurs, d'autres que vous connaissez peut-être déjà, mais certainement une approche que vous étiez loin d'imaginer...

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

A titre indicatif, nous avons ajouté au présent article un recueil de documents traitant de la fameuse vague belge de 89-92 qui émane d'un site externe.  Plutôt complet, nous vous en conseillons la lecture si vous désirez avoir une idée de l'importance de l'événement:

Document PDF