Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Drones et centrales nucléaires

C'est à croire que les médias et, en l'occurrence, RTL Belgique, nous ont écoutés (peut-être ont-ils lu notre dernier article qui survenait juste avant qu'Electrabel embraye en annonçant d'une part le sabotage du transformateur de Tihange - démenti en incident technique - et la surveillance "anti-drones" lire l'article en question à  démentir aussi désormais ?).  Peut-être ont-ils tout simplement eu la même idée que nous et se sont-ils inspirés de la vidéo avec Bruno Comby, qui expliquait le risque évident que courait la France si une attaque systématique était portée contre ces transformateurs avec une terrible possibilité de black-out qui rejaillirait sur la totalité de l'Europe avec de très fâcheuses conséquences économiques, sociales, etc.  en fait, le continent serait "à genoux"...

Or donc, forte de l'expérience française, du discours de M. Comby et du survol étonnant, voire inquiétant des centrales françaises par des drones toujours non identifiés, forte aussi de l'incident de Tihange, la Belgique aurait décidé d'exercer une surveillance toute particulière des centrales nucléaires belges.  A commencer par Tihange, cela va sans dire.  Après tout, il s'agit tout de même d'une zone qui comporte trois réacteurs, cela en vaut donc la peine !

Ah bon ?  Ce n'est pourtant pas ce qu'a remarqué l'équipe de RTL, laquelle a poussé la plaisanterie jusqu'à utiliser elle aussi un drone afin de voir quelle serait la réaction.  Celle-ci semble claire : il n'y a eu aucune réaction !  Pas d'intervention policière, pas de brouillage des fréquences, pas d'interception du drone et les journalistes ont pu agir à leur guise, "à l'aise".  Moment d'incertitude toutefois au passage de deux véhicules de la police fédérale mais... fausse alerte : ceux-ci ont poursuivi leur chemin malgré le travail très visible de l'opérateur et en l'absence de tout signe distinctif d'appartenance à un média quelconque.  Cela aurait donc tout aussi bien pu être n'importe quel plaisantin, n'importe quel terroriste, n'importe quelle personne mal intentionnée.

Dormez bonnes gens !  On veille sur vous !

Peut-être devrait-on plutôt dire :  mais que fait donc la police ?

Ah, nous allions oublier : qui c'est, déjà, qui a dit qu'Electrabel n'avait pas révélé tous ses secrets ?  Décidément, non contents de mentir à leurs téléspectateurs (et aux internautes) certains journalistes ont vraiment encore beaucoup à apprendre.  Et ici, il ne s'agit pas de ceux d'RTL Belgique.

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/1147530/enorme-faille-dans-la-securite-de-la-centrale-de-tihange-un-drone-peut-la-survoler-en-toute-tranquillite?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter-rtl-info-14-12-4&utm_source=Newsletter-rtl-info


La sécurité de la centrale nucléaire de Tihange en question